Archives mensuelles : novembre 2014

Vente aux enchères au profit du mrs le 3 décembre

Le mrs vous invite à sa vente aux enchères le mercredi 3 décembre à 20h.
chez agnès b 15-17 rue Dieu 75010 Paris
Faites passez l’information et venez nombreux !
ps: pour ceux qui étant pris le 3 décembre souhaitent donner des ordres d’achat:
www.pestel-debord.com

MRS-reinsertion_ventes-encheres_Save-the-date

Une vente aux enchères d’art contemporain pour la réinsertion des sortants de prisons

  • 85 000 personnes sortent de prison chaque année
  • 50% d’entre elles sont à nouveau condamnées dans les 5 ans suivants.

Les bénévoles du mrs, se  mobilisent pour encourager leur réinsertion sociale et professionnelle, soutenir leur volonté de tourner la page avec un toit et un emploi.
Des artistes, des galeries, participent à cette mobilisation en offrant des œuvres de grande qualité.
Vous, particuliers, pouvez financer les actions du mrs, par l’achat de ces œuvres.
Vous vous ferez plaisir et vous aiderez, au moment crucial, des personnes qui veulent se réinsérer.
C’est grâce aux ventes aux enchères triennales que le mrs a pu proposer un hébergement adapté à ceux qui commencent leur parcours d’insertion professionnelle.
En 6 ans, depuis le début de ce programme plus de 250 sortants de prison en ont bénéficié.

Merci de nous soutenir une nouvelle fois.

Cliquez ici pour télécharger le catalogue de la vente aux enchères 2014

Pour les détenus de Poissy, un CV high-tech après la case prison

Pendant 9 mois, à raison de 25 heures par semaine en alternance avec leur emploi dans la prison, douze détenus, recrutés pour leur motivation, ont suivi « une formation haut de gamme, en phase avec le marché du travail », selon le directeur de l’établissement François Goetz. Neuf ont finalement décroché le précieux sésame.

Lire l’article de Notre Temps

À Marseille, les anciens détenus vont-ils être abandonnés ?(SPES1)

SOCIAL – En cessation de paiement, le Service provençal d’encouragement et de soutien (SPES) risque de fermer ses portes d’ici la fin de l’année. Un coup dur pour cette association employant une quarantaine de personnes mais aussi pour la réinsertion des anciens détenus pris en charge par cette structure

Lire tout l’article de METRONEWS

A Pau, six détenus en réinsertion vont participer à la restauration du Fort du Portalet

Six détenus de la maison d’arrêt de Pau, dans les Pyrénées-Atlantiques, vont participer à la restauration du Fort du Portalet  , ancienne prison de personnalités politique en vallée d’Aspe,. Un programme de réinsertion inédit annoncé par le préfet du département Pierre-André Durand.

Lire l’article de France 3 Aquitaine

Sortir de prison, intégrer l’entreprise

« Le mrs est, avec quelques grandes entreprises (M6, JC Decaux, Lafarge France,  Randstad, Sodexo, Stream Global Services, Vermeer Capital) et associations fédérées par l’Ilôt,  l’un des membres fondateurs de l’Association « Sortir de Prison, Intégrer l’Entreprise ».

Cette association, présidée par Nicolas de Tavernost, Président du directoire du Groupe M6, et parrainée par l’institut Montaigne et l’ANDRH, a pour objet

  • d’œuvrer à la réinsertion des sortants de prison en facilitant leur retour à l’emploi,
  • et plus généralement de conduire toutes opérations susceptibles d’y contribuer.

L’Association veut notamment faire connaître et promouvoir une CHARTE POUR LA REINSERTION DES SORTANTS DE PRISON auprès des entreprises et organisations professionnelles ».

Une association pour favoriser la réinsertion des anciens détenus : Sortir de prison, Entrer dans l’emploi

La réinsertion des personnes sortant de prison est un enjeu crucial pour le bon fonctionnement de notre société. Chaque année, environ 90 000 détenus retrouvent la liberté et, pour la plupart, la précarité qui était la leur avant leur incarcération.

Selon une récente enquête du Ministère de la Justice, 32 % des sortants de prison sont de nouveau condamnés dans l’année qui suit leur sortie et 60 % le sont au bout de cinq ans. Plus un condamné est jeune, plus il aura de risques de récidiver et plus il le fera rapidement. Il est essentiel de casser ce cercle vicieux en proposant aux sortants de prison une activité professionnelle et en facilitant leur réinsertion.

En 2008, le rapport de l’Institut Montaigne Comment rendre la prison (enfin) utile soulignait l’insuffisance de l’offre d’activité en prison et la faiblesse des dispositifs de réinsertion à la sortie.  Or, le travail apparaît comme le moyen le plus efficace pour lutter contre la récidive.

L’Institut Montaigne et l’association l’Ilot ont rédigé en 2011 une Charte de la réinsertion des sortants de prison inspirée de la Charte de la diversité. Cette Charte a été présentée à l’occasion d’un colloque de deux jours organisé devant un public de représentants du monde des entreprises et des organismes employeurs.

Afin de sensibiliser le grand public à cette thématique et de mobiliser les entreprises, une structure originale et innovante, composée d’entreprises et d’associations et parrainée par l’Institut Montaigne et l’ANDRH, est créée sous la Présidence de Nicolas de Tavernost, Président du directoire du Groupe M6.

L’association Sortir de prison, intégrer l’entreprise  a ainsi pour objectif de porter cette Charte et d’inciter et aider les entreprises à mener des actions concrètes de réinsertion de sortants de prison allant du tutorat, à des embauches en stage ou en contrat.

Pour en savoir plus (site de l’Institut Montaigne)