Être bénévole

La formation du bénévole

La formation et l’expertise de l’accueillant

Le bénévole, accueillant ou non, doit être un expert dans son domaine.

Chaque accueillant doit être en mesure dans chaque cas d’apporter la bonne réponse aux problèmes posés par le sortant de prison et donc de devenir un bénévole « professionnalisé ». Cette exigence implique que tout accueillant reçoive une formation appropriée, pour commencer pendant sa période d’apprentissage, ensuite dans le cadre traditionnel d’une formation permanente.

La formation interne s’articule sur deux axes :

  • Pour débuter, le nouvel accueillant bénéficie du parrainage d’un ou plusieurs accueillants  confirmés. Ces derniers s’efforcent de lui transmettre leur savoir-faire (tout en sachant que le savoir-faire est lié à la personnalité de chacun). Ils lui apprennent à utiliser la documentation de base,  ainsi que la manière d’entrer en contact avec nos partenaires extérieurs, etc.  Le nouvel accueillant assiste, en « doublure silencieuse », aux entretiens menés par les  accueillants confirmés. Le temps consacré à l’échange après l’entretien est capital : il permet au parrain de répondre aux questions du futur accueillant et de lui apporter toutes les précisions nécessaires à la bonne compréhension de l’entretien. Cette indispensable connaissance progressive du terrain est  très appréciée.
  • Par la suite, le nouvel accueillant participera à une session de formation interne d’une journée, assurée par des accueillants expérimentés et par le travailleur social. Sont présentées et expliquées les règles et pratiques de fonctionnement de l’association, la préparation à la sortie, les grandes lignes du système pénal et carcéral, les relations avec les principaux partenaires.

De plus, il ne faut pas oublier l’apport des accueillis qui peuvent compléter, parfois involontairement, lors des entretiens, les connaissances des accueillants, en matière de psychologie des détenus et de la vie en prison, de subtilités du dispositif social, etc.

La formation continue

Après cette première initiation, l’accueillant bénéficiera de cycles annuels de formation continue  organisés par des structures telles que l’ETSUP (Ecole supérieure du travail social), l’APCARS, ERASM.

Au fil des années, sont traités des thèmes tels que : la psychologie des sortants de prison, la multi-récidive, le sens de la peine, le handicap et la réinsertion, la psychopathologie des délinquants sexuels, les techniques d’entretiens, les conduites addictives.

L’ensemble de ces formations est orientée vers la recherche de la meilleure efficacité tant dans le travail de réinsertion que dans les relations avec les autres partenaires.