Nos actions

Réinsertion sociale

Réinsertion  Administrative

L’élection de domicile ou domiciliation étant le préalable à toute insertion administrative, l’importance de ce service est manifeste : chaque année, le pourcentage d’accueillis domiciliés au mrs augmente, pour atteindre plus de 75 % en 2015. Les accueillis bénéficient ainsi d’une adresse unique pour leurs démarches administratives (courrier, CNI, CMU, RSA).

Ces domiciliations ne peuvent bénéficier qu’aux personnes qui ont un suivi régulier au mrs. Toute personne domiciliée doit avoir au minimum un entretien par trimestre. Cet entretien permet de s’assurer que la personne domiciliée est toujours dans une dynamique de réinsertion et de la recadrer ou la remotiver si nécessaire.

Réinsertion  par l’hébergement

  •  l’hébergement d’urgence
  •  l’hébergement classique
  • les relais pour l’accès au logement autonome

L’accompagnement social individualisé est effectué par le référent bénévole et par un éducateur spécialisé possédant plusieurs années d’expérience dans le domaine de l’accompagnement à l’accession au logement autonome.
Plus d’informations sur l’hébergement

Réinsertion professionnelle

La réinsertion professionnelle débute souvent par des missions d’intérim ou une formation plus ou moins longue.
Plus d’information sur la réinsertion professionnelle

Réinsertion par un accompagnement vers la santé

Concernant la santé des accueillis, il est essentiel d’inciter toute personne présentant apparemment des troubles de santé ou se disant malade, à consulter. Il n’est en effet ni possible ni souhaitable de demander à une personne malade d’effectuer des démarches sérieuses pour sa réinsertion. En l’absence d’obligation de soins ou de suivi médical ou psychologique en cours, le mrs orientera l’accueilli vers une structure spécialisée ou généraliste pour un bilan: généralement vers l’hôpital Saint-Antoine, à la Polyclinique médicale, service dit de la « 1ère ligne » comprenant un service social avec en permanence deux assistantes sociales.

Les personnes signalant une addiction (toxicomanie ou alcoolisme) seront orientées vers des organismes spécialisés tels que la Corde Raide, le centre Didro, le service alcoologie de l’Hôpital Fernand Widal, la Croix Rouge (centre Pierre Nicole) etc. Enfin, nous faisons appel au CPOA de l’hôpital Sainte Anne pour ceux qui le souhaitent.

Les résultats de l’activité

Ils sont mesurés grâce à des indicateurs de performance établis dans les quatre domaines de notre intervention, sur les personnes ayant bénéficié d’un suivi dit long (4 entretiens et plus)
Plus d’information sur les résultats de l’activité